MenuNotre Histoire avec MarieNotre Histoire avec Marie Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Redécouvrons le passé:
1519 /Les apparitions de Notre Dame de Grâces à Cotignac

Notre Histoire avec Marie

CONTENUS

L’ensemble des contenus présentés sur ce site est développé
par l’Association Marie de Nazareth
ASSOCIATION d’intérêt général « MARIE DE NAZARETH »
Siège social : 59, avenue de la Bourdonnais 75007-PARIS
Téléphone : 01 42 59 19 65
Directeur de la publication : Olivier BONNASSIES

 

GESTION DU SITE

La gestion et l’exploitation du site sont assurées par la société MDN Productions
SARL MDN PRODUCTIONS
Siège social : 226, rue Lecourbe, 75015 Paris

 

HEBERGEMENT

SARL OVH
Adresse : 140, quai du Sartel - 59100 ROUBAIX| FRANCE
Tel : 0 899 701 761 - Fax : 03 20 20 09 58Mail : support@ovh.com
Site : www.ovh.com

 

CONCEPTION ET REALISATION

BULKO

1519

Les apparitions de Notre Dame de Grâces à Cotignac

Les apparitions de Notre Dame de Grâces à Cotignac
Notre Dame de Grâces est apparue à Cotignac et elle y a promis de grandes faveurs : « Que l’on vienne ici en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre. » Cette promesse est toujours actuelle et nous devons la prendre au sérieux.
Père François Guilloud, csj Recteur du Sanctuaire de Notre-Dame de Grâces
Père François Guilloud, csjRecteur du Sanctuaire de Notre-Dame de Grâces
Le 10 août 1519, un bûcheron, Jean de la Baume, gravit le mont Verdaille. Il est seul. Comme d'accoutumée, il commence sa journée par prier. À peine s'est il relevé qu'une nuée lui apparaît, découvrant la Vierge Marie avec l'Enfant Jésus, qu'entourent saint Bernard de Clairvaux, sainte Catherine martyre, et l'archange saint Michel.

Notre Dame est debout, les pieds sur un croissant de lune. Elle s'adresse alors à Jean : « Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux Consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de "Notre Dame de Grâces", et qu'on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre. » La vision disparut.

Jean garda d’abord pour lui le message, ce qui lui valut une seconde apparition de la Mère de Dieu. Le lendemain, 11 août, s'étant rendu au même endroit pour achever sa coupe, il eut la même vision et reçut la même demande. Cette fois, il se résolut à en parler et redescendit au village sans attendre. Jean était sérieux et la population et ses édiles accordèrent foi immédiatement au compte rendu du pieux bûcheron.

image

On décida donc tout de suite d’élever une petite chapelle à l'endroit des apparitions. Mais la Providence réservait un petit signe aux bâtisseurs de Cotignac, un signe qui ne manqua pas de les encourager.

Les archives municipales rapportent que le 14 septembre, à peine un mois et demi après les apparitions et jour de l'Exaltation de la Croix, les ouvriers firent une découverte : en commençant les fondations de cette église, les ouvriers trouvèrent en terre grande quantité d'ossements, des clous, des ferrailles, des boîtes d'ivoire et une boule de beau cristal, ce qui leur fit croire qu'il y avait là des martyrs enterrés.

C'était plausible car dans l'Empire Romain nombre de chrétiens payèrent de leur vie leur attachement de foi à Jésus Christ. La Provence fut christianisée dès le 1er siècle, et les persécutions ne cessèrent en Occident qu'en 311 !

Les annales de l'Oratoire rapportent qu'à l'ouverture du tombeau, un suave parfum en sorti et plusieurs malades présents furent guéris. C’était le début des grandes grâces accordées à Cotignac, qui depuis se sont déversées en nombre, ainsi que l’avait promis la Vierge Marie.
Compléments
Sources documentaires

3 propositions pour construire l'avenir

Les 3 propositions que le Père François Guilloud a faites le samedi 2 janvier 2016

Engagement

Planifier un pèlerinage 
à Cotignac ou dans un sanctuaire marial

Je m'engage

Formation

Qu’est-ce que la vérité ?
Découvrez la réponse de Claude Paulot

Je me forme

Prière

Découvrez la prière
proposée par le sanctuaire de Cotignac pour l’année 2016

Je prie